Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / La Tolérance / Historique

Historique

Officiellement, le 1219 février 1873 débutaient les activités d'un Cercle maçonnique au Jura

Les origines de la "Loge La Tolérance" à Porrentruy remontent à la fin du 19ème siècle.

A cette époque, les facilités de transport étaient peu développées et les Francs-maçons des districts de Porrentruy, Delémont et des Franches-Montagnes décidèrent de créer une association dans le but de se rencontrer, de partager des idées, de développer l'amitié et la solidarité.

Issue de 7 Loges suisses et d'une Loge française, "La Tolérance de Porrentruy" voyait le jour le 26.09.1880 dans les locaux de l'ancienne chapelle du Séminaire loués à la Municipalité de Porrentruy. Népomucène Schmider (1816-1894) fut le premier Vénérable de la Loge de 1880 à 1883. Suite à la résiliation du bail, la situation devint difficile, aucun local n'étant disponible à Porrentruy. La solution vint par la construction du bâtiment actuel à la rue du Gravier 20 et l'inauguration eut lieu le 30 octobre 1897 en présence du Vénérable de la Loge Ferdinand Kenel (1874-1931) qui fut maire de Porrentruy de 1891 à 1896.

Le début du 20ème  siècle fut pour "La Tolérance" une période prospère pour le développement de ses activités. Malheureusement, les effets désastreux de la crise économique des années 30 ainsi que de la Seconde Guerre Mondiale laissèrent des traces indélébiles. Durant toutes ces années, un noyau d'hommes fidèles aux idéaux de la Franc-maçonnerie poursuivirent leurs activités avec ardeur et discrétion et amenèrent La Tolérance à fêter son 100ème anniversaire le 12 octobre 1980.

En 2005, à l'occasion de ses 125 ans, la Loge "La Tolérance" s'est rappelée au bon souvenir de la population jurassienne, au travers d'une exposition très remarquée à l'Hôtel-Dieu à Porrentruy sur le thème "La Franc-maçonnerie dans l'Arc jurassien – 125ème anniversaire de la Loge La Tolérance de Porrentruy".

Nous ne pourrions clore cet historique sans avoir une pensée émue et fraternelle pour les membres disparus qui ont toujours œuvré pour le bien de la société.

La Loge compte une trentaine de Frères, provenant de Suisse et de France, de classes sociales différentes, de formation et de professions multiples, de convictions religieuses aussi diverses que d'appartenances politiques, pour qui le terme "Tolérance" n'est pas seulement une appellation, mais une recommandation et une ligne pour l'orientation de la vie au quotidien.